Ecobrique Africa

Stéphan Senghor, promoteur du programme Ecobrique Africa : « Les enfants s’émerveillent en voyant ce qu’il est possible de faire à partir de déchets »

Stéphan Senghor, Directeur Exécutif du Groupe Senghor, revient sur le projet Ecobrique Africa, un programme ludique et pédagogique d’éducation au développement durable soutenu par le Groupe Kirène. Dans cet entretien, Stéphan dresse le bilan du projet pilote qui s’est déroulé tout au long de l’année scolaire 2013/2014 et se réjouit de l’engouement suscité par le programme auprès des enfants, du personnel enseignant et des parents d’élèves.

Pourriez-vous-vous présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Stéphan Senghor. Je dirige le Groupe Senghor, une entreprise qui développe des solutions qui concourent au développement durable. Nous nous intéressons aux problématiques d’assainissement, de gestion du cadre de vie et de gestion des déchets.

Quels sont les objectifs du programme Ecobrique Africa ?
Le programme Ecobrique a été lancé en octobre 2013 grâce au soutien du Groupe Kirène. Il s’est achevé au mois de juin. Cette première année a servi en quelque sorte de programme « pilote ».

Il s’agissait de voir le degré d’acceptabilité de la solution Ecobrique par les élèves. Nous sommes intervenus auprès de milliers d’élèves, dans 10 écoles de la ville de Dakar.

Nous leurs avons demandé de réaliser un geste très simple consistant à remplir une bouteille en PET de déchets non bio-dégradables. Quelques emballages plastiques, des emballages cartons et papier… L’idée est de donner une solution pour une gestion efficiente des déchets qui soit à la portée de tous.

Lorsque l’’on se demande pourquoi la ville est sale, on dit souvent que c’est parce qu’il n’y a pas de poubelles. Les Ecobriques offrent aux élèves une alternative.

C’est un travail de longue haleine, qui doit être très concret. Le programme vient avec des réalisations palpables qui peuvent continuer à relayer le message. Lorsque les enfants voient les constructions, qu’ils constatent que les bancs construits avec des Ecobriques sont solides, ça leur fait passer le message que le déchet peut avoir une valeur.

Comment réagissent-ils quand vous leur demandez de remplir une bouteille à partir de déchets ? Comprennent-ils tout de suite la portée de leur geste ?
Nous essayons au maximum de garder un élément de surprise. On commence par les sensibiliser, en leur expliquant qu’il faut combattre le fait de lancer ses déchets par terre. Quand ils ont rempli suffisamment de bouteilles, nous attaquons les constructions et les élèves s’émerveillent devant l’aspect esthétique des bancs, des jardinières… Ça éveille en eux un sentiment plus fort qu’un simple message de protection de l’environnement.

Découvrez les principales réalisations du programme en images en cliquant ici

31 août 2014

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer